Le Tigre et le scam – Partie 2

Le Tigre Editions, pas de pages.

qltl-chat-eauRésumé de l’épisode précédent (en lien) : Mr. Chang, manager du Registration Departement chinois, avait l’honneur de me signaler que DongYing Importing Co. Ltd voulait enregistrer le nom de mon blog en Asie. Comme ce dépôt de nom entrait en conflit avec ma société (sic), il tenait à me demander si DongYing avait un rapport avec moi – ce que Le Tigre a naturellement infirmé.

On veut vous faire enregistrer un nom de domaine en Chine, que faire ?

Mon ami Chang, dans son incommensurable compréhension, m’avait assuré que lui et son équipe de l’audit allait « inform them [DongYing, la boîte qui veut enregistre mon nom] that you are using it still and persuade them registering others better« . Grosso merdo, tout va pour le mieux puisque Le Tigre utilise la marque quandletigrelit®.

La balle est donc dans son camp. En effet, le Chinois (ou une autre nationalité, je n’ai pas vérifié l’adresse IP) a enfin trouvé un gentil pigeon répondant à son mail. Au jugé, comme tout spam, ça doit faire 1 personne sur 1.000 (voire plus) qui ne balance pas ce courriel dans les limbes numériques, aussi Le Tigre s’attendait à une réponse assez prompte.

Ce fut plus rapide que prévu, et Changounet a encore commis une vilaine erreur. J’ai reçu son mail de combat vers 9h un dimanche. Soit, au mieux et depuis depuis l’Empire du Milieu, le samedi très tard dans la soirée. Le scammeur aurait pu faire semblant de respecter les horaires de bureau, à moins que…oui, mais c’est bien sûr ! Larry tient à sa mission, et me montre par la présente à quel point il est dévoué. Un amour :

De: Larry Chang <larry.chang@cnnetcor.com>
à: Le Tigre
Date: 20 avril 2014 08:58
Objet: Re: Re: Re: About Domain Name Registration In China: quandletigrelit

Dear Mr Martin,

Soryy to disturb you again. Based on your company having no relationship with them, we have suggested them choosing other domains to avoid conflicts with you, but they insist on these  domain names and Internet Brand for registration.

According to the domain name registration principle. The domains are on the basis of « first arrived first served », Other company has right to apply for the available domain names. However, in order to avoid this conflict, the original owner has priority to make this registration in our audit period.

If your company is the original owner of this name. we want to know your company’s decision about this case, whether you need to use your priority to register these domains or not. If you need, please inform us. Or else we will regard it as your waiver. Thanks for your understanding.

Best Regards,

Larry Chang

Auditing Department.
Registration Department Manager
4/F,No.9 XingHui West Street,
JinNiu ChenDu, China
Office: +86 2887662861
Fax: +86 2887783286

C’est en recevant ce mail que je me suis résolu à arrêter de faire des commentaires désagréables sur le niveau d’anglais de mon interlocuteur, Le Tigre n’étant pas (même de loin) une référence en linguistique. Plus sérieusement, nous y voilà enfin ! C’est tout trivialement du slamming : une pseudo-institution d’un pays incontournable (ou presque) cherche à faire peur à une entreprise en la contraignant à souscrire à des enregistrements de noms de domaine pour un prix prohibitif – et ce sans aucune garantie.

Très honnêtement, le félin est peu au fait de la législation chinoise, surtout que celle-ci semble être modifiée tous les quatre matins. Tout ce que je sais, c’est que si une boîte cherche à enregistrer un nom de domaine similaire au votre, alors 1/ ses dirigeants sont des fils de catin finis et 2/ il y a peu de chance que vous soyez prévenus – sauf lorsque vous ferez de même dans le pays en question. Surtout, si l’entreprise est la renommée « Quand Le Tigre Lit », alors une telle témérité ne peut être que feinte. C’est donc une arnaque. CQFD.

Dans mon cas d’espèce, Chang a l’air relativement pressé de m’offrir la possibilité de m’enregistrer via ses services. Tellement qu’il ne semble pas se soucier de savoir si je suis le légitime propriétaire de la marque susvisée, seul compte le principe du « premier arrivé, premier servi » – méthode qui se rapproche plus de la cour de récréation que du droit de l’internet.

Enfin, les termes « audit », « Internet Brand » et autre « waiver » fleurent délicieusement le vocabulaire technocrato-business bien pipeau pour vendre de la neige aux Inuits. C’est pourquoi ma réponse est allée encore plus loin dans cette logique :

De: Le Tigre
à: Larry Chang <larry.chang@cnnetcor.com>
Date: 22 avril 2014 13:06
Objet: Re: Re: Re: About Domain Name Registration In China: quandletigrelit

Dear Mr. Chang,

As original owners of the brand « Quand Le Tigre Lit », me and my associates cannot accept that a company we don’t even know apply to registrate our name in so many internet domains in Asia. Our business is florishing and we intent to sell our large scale of goods (wind-related products) all accross the world.

Why DongYing Importing does insistate to registrate this name ? This company has nothing to do with QLTL, and they didn’t try to contact us first. Moreover, I can’t recall having seen one of his employee in my business tour in HK last year.

Could you please transfer me the application form they sent you ? They are supposed to legitimate the name they want to registrate, aren’t they ?

I need to study the case, thus I would like to have an extended documentation, such as the application form and the legal texts about name registration in China. Our next shareholders’ meeting will stay next week, and I would like to report to them this fundamental issue.

How many weeks does last the audit period you told me about ?

Thank you for your cooperation,

Best regards

M. Martin
Head of QLTL & Co

Tant qu’à s’amuser, autant sortir l’artillerie à n’importe nawak non ?

Pour faire simple à l’attention de mes lecteurs qui bitent l’anglais comme moi le swahili, je pousse une gentille gueulante contre les méthodes de DongYing qui 1/ ne semble pas avoir la légitimité de déposer mon nom (sauf si l’auditeur me prouve le contraire) et 2/ n’a pas pris la peine de me contacter, notamment lorsque j’étais à Hong-Kong en 2013 faire la tournée des ladyboys sur Argyle Street.

J’en ai profité pour jouer la montre et expliquer que l’Assemblée générale des actionnaires de « Quand Le Tigre Lit Incorporated » va bientôt avoir lieu, et qu’en vue de rédiger un rapport de gestion circonstancié j’aurais besoin de plus d’éléments. Il en va de la survie même de mon business, qui, rappelons-le, consiste à vendre du vent.

De surcroît, le fauve a commencé à demander des preuves, donc avoir une ébauche de « trophée ». Le fin du fin serait un document mal photoshopé qui se présente comme une candidature pour enregistrer « quandletigrelit ». Avec plein de sinogrammes de partout et mon nom, quelque chose que je pourrais encadrer sur le mur ouest de mes WC.

Relativement fier de mes demandes légitimes, j’espérais une réponse un peu classieuse, quelque chose qui prend la tournure d’une plaisante conversation entre deux gentlemen désireux de parvenir à un accord amiable et abattant progressivement leurs cartes. Sauf que pendant que Le Tigre jouait au bridge, Chang était visiblement en train d’apprendre les règles du puissance 4. Sa réponse m’a, en effet, consterné tellement celle-ci est à côté de la plaque :

De: Larry Chang <larry.chang@cnnetcor.com>
à: Le Tigre
Date: 24 avril 2014 11:12
Objet: Re: Re: Re: Re: About Domain Name Registration In China: quandletigrelit

Dear Mr Martin,

If you did not authorize, we conclude that company « MaDon Importing Co., Ltd » is your emulant familiar with some information about your company, or « MaDon Importing Co., Ltd » is most likely to intend preempting registration of Domain names in advance, to use in unknown purpose in future.

Accordingly we suggest that to register these domain names by yourself is the best way of protecting intellectual property rights. if you need to register those domain names under your company name please contact us in time, then we’ll help you to register and protect those domains.

Best Regards,

Larry Chang

Ma réaction en lisant le mail de Chang

Ma réaction en lisant le mail de Chang

MaDon Importing Co Ltd. ? C’est quoi cette boîte ? Mais où est donc passée ma sémillante DongYing Importing ? Ils ont déjà changé de nom entre temps ? Ou alors, il n’y a pas une, mais DEUX compagnies chinoises désirant ardemment enregistrer mon royal nom en Eurasie ? Ce doit être le début du succès, MaDon et DongYing ont du flair et ont su déceler le formidable potentiel de croissance du félin. Je suis certain qu’ils se voient déjà écouler des tonnes d’aphrodisiaques à base tigresque. Voilà ma première réaction.

Mais si…rooooo…quel idiot…c’est en fait de l’amateurisme de bon aloi. On ne peut plus se faire correctement spammer, c’est une activité qui se perd. Désolant. Qu’il écrive avec son pied gauche, soit. Qu’il ne réponde à aucune de mes questions, soit. Qu’il veuille à tout prix que j’enregistre ma marque, soit. Mais qu’il change le nom de la société qui veut s’approprier « quandletigrelit », c’est un manque de respect que je ne goûte guère. Je m’attendais à un process bien rôdé de leur côté, hélas c’est de l’artisanat de basse extraction effectué par une bande de rigolos dans leur cybercafé de province.

Le Tigre se fait chier à reproduire sur ce blog les entretiens (et à les commenter surtout), j’y passe un temps conséquent. Or, pendant que je sue comme un goret pour instruire mes lecteurs, Larry fait de la merde en s’adonnant à d’approximatifs copier-coller. Et sans prendre la peine de se relire. Je suis colère. Pire, j’ai l’impression que c’est lui qui est en train de me troller. Putain, je suis sûr que ce bouffeur de chats lit mon blog et adore me faire marcher.

Vous comprendrez donc que ma réponse fut extrêmement succincte :

De: Le Tigre
à: Larry Chang <larry.chang@cnnetcor.com>
Date: 28 avril 2014 10:54
Objet: Re: Re: Re: Re: About Domain Name Registration In China: quandletigrelit

Dear Mr Chang,

I must admit I’m a little bit confused right now. You are telling me that « MaDon Importing Co., Ltd » is likely to intend registration of our company’s name.

What about « Dong Ying Importing » you used to mention to me ? Is this company the same as MaDon ?

We want to make clear who does intend to registrate the domain names, so please send us the scans images of those applications. We need it before taking any decision whatsoever.

Best regards,

Mr Martin
CEO of QLTL Inc. Ltd

Je me dis qu’avec ce genre de réponse, soit Larry Chang comprend qu’il s’est fait tranquillement tricard et arrête les frais, soit il sort ses rames XXL pour revenir dans le courant de l’arnaque en me gazouillant un mytho cette fois à peu près crédible.

Néanmoins, je vous avoue que la légèreté avec laquelle il m’écrit ses mails m’a gavé, ils ont intérêt à faire des efforts, sinon je ne prendrai plus la peine de répondre.

Pour l’instant, je n’ai aucune nouvelle. Mais j’ai reçu un autre genre de mails depuis ! (en lien)

6 réflexions au sujet de « Le Tigre et le scam – Partie 2 »

  1. Salut Tigre
    Allez tu les auras ces minables escrocs , tu n’en feras qu’une bouchée .
    Bon appétit!
    (dommage qu’on ne puisse pas te mettre de jolies images)

  2. Ping : Le Tigre et le scam – Partie 1 | Quand Le Tigre Lit

Répondre à Moby Dick Annuler la réponse.